Photos liées au tag 'Maissin'

Voir toutes les photos
07 juillet 2021

JOSEPH MARIE PIOLOT

Joseph Piolot vers 1914

Joseph Marie PIOLOT est né le 14 mars 1893 à Calanhel dans les Côtes d'Armor. Fils de Pierre et Jeanne Marie Bizien, il est le 5ème enfant d'une fratrie qui en comptera 10. A l'âge de 20 ans, il part effectuer son service militaire.
Incorporé au 19e régiment d'infanterie de Brest, il rejoint sa garnison le 27 novembre 1913. Affecté à la 4e compagnie commandée par le capitaine Archambeaud, le quotidien est partagé entre exercices, manoeuvres et déplacements dans la presqu'île de Crozon ou des détachements du 19e R.I. gardent le littoral. Cette routine va être bouleversée par l'entrée en guerre de la France contre l'Allemagne le 2 aout 1914.
Faisant partie du 11ème Corps d'Armée, le 19e régiment d'infanterie quitte Brest le 8 aout 1914 en direction de la frontière. Après quelques jours passés dans la région de Sedan, le régiment se rend en Belgique ou il reçoit son baptême du feu le 22 aout 1914 à Maissin. Débouchant du bois de Hautmont, les vaillants soldats s'élancent à l'assaut du village. Les premières sections arrivent à franchir le vallon séparant le bois du village sans trop de pertes mais les Allemands se ressaisissent et déclenchent un feu nourri de mitrailleuses et d'obus de 77. La 4ème compagnie est décimée, son capitaine Georges Archambeaud est tué. Joseph Marie Piolot est blessé aux mains et aux jambes et gît sur le champ de bataille. Après les combats, il est secouru par les Allemands, fait prisonnier et envoyé en Allemagne. On soigne ses blessures, il est amputé du médius droit et de l'index gauche. Interné dans un premier temps au camp de Merseburg, il est envoyé en 1917 à Beatenberg en Suisse en vue de son rapatriement en France en qualité de blessé de guerre. Après 46 mois de captivité, Joseph Marie Piolot est libéré le 17 juin 1918. A son retour en France, il est envoyé au centre spécial de réforme de Rennes ou il arrive le 24 juin 1918. Cette commission le classera dans les services auxiliaires le 7 novembre 1918 et il sera démobilisé le 23 aout 1919.
Merci à son petit-fils Nicolas Piolot pour ses informations.

Posté par loss à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


18 avril 2021

LE LIEUTENANT PAUL BOURDET

paul_bourdet

Pâtissier à Brest dans le civil, Paul Bourdet est lieutenant de réserve au 19e régiment d'infanterie. A la mobilisation, il rejoint le régiment ou il prend le commandement d'une section de la 7e compagnie du 2e bataillon. Le 22 août 1914 à Maissin, commandant l'avant garde du 2e bataillon, le lieutenant Paul Bourdet quitte Paliseul à la tête de sa section. La mission du 2e bataillon est de se rendre au moulin de Vilance en passant par Framont et le Franc-bois afin de couvrir le flanc-droit de la 22e Division d'infanterie.
Grièvement blessé lors de combats, le lieutenant Paul Bourdet décède des suites de ses blessures.
Il repose au cimetière Pierre Massé à Maissin en Belgique.

Paul_Bourdet_2  Je remercie Laurent Chapelier pour la photo de son grand oncle. Paul_Bourdet_3

 

Posté par loss à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 décembre 2020

LE COMMANDANT DE LAAGE DE MEUX

DE_LAAGE_DE_MEUXJoseph DE LAAGE DE MEUX est né le 2 février 1863 à Orléans. Elève à Saint Cyr, promotion de Madagascar, il en sort sous-lieutenant en 1885. Il est nommé capitaine au 95ème régiment d'infanterie en 1896. En 1912, il est promu chef de bataillon au 19ème régiment d'infanterie de Brest. Le 8 août 1914, le commandant Joseph DE LAAGE DE MEUX quitte Brest à la tête du 2ème bataillon du 19e R.I.
LE 22 août 1914, à MAISSIN, ayant reçu l'ordre de se rendre au moulin de Vilance pour couvrir l'aile droite du 19e R.I, il n'hésite pas, sous une pluie de mitraille, a se porter en avant pour entraîner ses hommes dans une charge à la baïonnette contre un ennemi bien supérieur en nombre. Blessé une première fois, il se relève pour reprendre l'attaque et reçoit une balle en pleine poitrine. Se sentant mortellement atteint, il force ses hommes a l'abandonner. Transporté à la ferme de Villance par les Allemands qui y avaient établi un lazareth, on l'entendis à plusieurs reprises, réclamer un prêtre, mais les ennemis refusèrent de lui en procurer un, le gardant étroitement et ne permettant a aucun Français de l'approcher. Il mourut dans la nuit.
Le commandant Joseph DE LAAGE DE MEUX a reçu une citation à l'ordre de l'armée:
    "Avec le plus grand mépris du danger, a enlevé brillamment son bataillon à l'attaque du moulin, le 22 août. Est tombé glorieusement au moment ou il abordait la position."

Chevalier de la Légion d'Honneur, Croix de Guerre.
(Source: livre d'or de l'école Sainte Geneviève)

DE_LAAGE_DE_MEUX_1
(source: Mémoire des hommes,a noter, une erreur de régiment 219e RI au lieu du 19e RI)

Posté par loss à 11:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

21 octobre 2020

CAPITAINE GEORGES ARCHAMBEAUD

ARCHAMBEAUDGeorges Hyacinthe ARCHAMBEAUD est né le 11 février 1876 à Saint Pierre sur l'ile de la Réunion.
Elève a Saint Cyr, il fait partie de la promotion Bourbaki. Il est sous lieutenant en 1899. Il est promu lieutenant au 155e R.I à Verdun en 1901. En 1904, il passe au 124e R.I de Laval. Nommé au 41e R.I de Rennes en 1910, il est promu capitaine au 19ème régiment d'infanterie de Brest le 28 juin 1913. Il commande la 4ème compagnie.
Le 22 août 1914, à la bataille de Maissin, le capitaine ARCHAMBEAUD est tué en participant, à la tete de sa compagnie, a l'assaut du village Belge de MAISSIN. Il a reçu une citation :

   " A conduit brillamment sa compagnie à l'attaque d'un village le 22 août 1914, a été mortellement frappé au moment ou il abordait l'ennemi à la baïonnette. "

Merci à son arrière petit fils Matthieu ARCHAMBEAUD pour ses informations.

Posté par loss à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 août 2020

THEOPHILE ENTEM

Fils d'Hippolyte et de Jeanne Marie Rolland, Théophile ENTEM naît le 23 septembre 1890 à Bégard dans les Côtes d'Armor. Quelque temps plus tard, la famille part s'installer à Plourivo ou il est cultivateur dans la ferme familiale.

P1090733En octobre 1912, Théophile est appelé sous les drapeaux pour faire son service militaire qu'il effectue au 19e régiment d'infanterie de Brest. Après la déclaration de la guerre, il quitte Brest avec son régiment le 8 aout 1914 pour se rendre dans les alentours de Sedan. Après quelques jours, le 19e R.I. entre en Belgique et livre son premier combat à Maissin le 22 aout 1914. C'est au cours de cette bataille que Théophile ENTEM est tué au combat.
De nos jours, il repose probablement dans l'un des deux ossuaires du cimetière militaire "Pierre Massé" à Maissin.

Posté par loss à 19:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


30 avril 2020

OLIVIER CALVARIN

Fils de Jean François et de Marie Anne Prigent, Olivier CALVARIN est né le 12 juillet 1888 à Ploudalmézeau. En octobre 1909, il part effectuer son service militaire au 132e régiment d'infanterie de Reims. Libéré le 24 septembre 1911, il rentre à Ploudalmézeau ou il est cultivateur dans la ferme familiale.
A la déclaration de la guerre, il est mobilisé au 19e régiment d'infanterie de Brest. Il rejoint la caserne des le 2 aout 1914 et quitte Brest pour le front le 8 aout. Le 22 aout 1914 a lieu le premier combat du 19e RI à Maissin en Belgique. Olivier Calvarin est tué au cours de cette attaque.

Les parents d'Olivier vont payer un lourd tribu à la guerre. En l'espace d'une semaine, trois de leurs fils sont tués au combat. Jean Marie, soldat au 124e régiment d'infanterie, est tué le même jour qu'Olivier, le 22 aout à Virton en Belgique. Joseph, mobilisé au 219e régiment d'infanterie, est tué le 28 aout 1914 à Sailly-Saliseul dans la Somme.

Trois soldats

Posté par loss à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 janvier 2020

JOSEPH PERTEL

LOSCOUET-SUR-MEU(22) eglise JYCFils de Pierre et Marie Cholet, Joseph Mathurin Léon PERTEL est né le 8 aout 1890 à Loscouët sur Meu, dans les Côtes d'Armor, ou il exerce le métier de cultivateur.
Il effectue son service militaire au 19e régiment d'infanterie de Brest d'octobre 1911 à novembre 1913.
Mobilisé le 3 aout 1914, il rejoint la 4e compagnie du 19e RI à Brest et part pour le front.
Joseph PERTEL est tué lors du premier combat à Maissin en Belgique le 22 aout 1914.

Sans nouvelle et ignorant son sort, sa famille fait une demande auprès de la Croix Rouge de Genève afin de savoir s'il est prisonnier en Allemagne. La tragique réponse arrive le 1er novembre 1914. Joseph est mort et enterré à Maissin dans l'une des nombreuses fosses communes creusées par les Allemands après les combats.

Posté par loss à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 décembre 2019

LE JOURNAL D'UN SURVIVANT DE LA BATAILLE DE MAISSIN

Kleber ARGOUARCH, caporal au 19e régiment d'infanterie, raconte sa participation à la bataille de Maissin dans son carnet de guerre. Il sera grièvement blessé le 23 aout 1914 à Maissin.

Le journal d'un survivant de la bataille de Maissin

Un de mes frères a retrouvé le carnet de campagne de mon grand-père alors caporal au 19e régiment d'infanterie de Brest et âgé de 18 ans. Kléber Argouarc'h a survécu miraculeusement à la terrible bataille de Maissin en Belgique où beaucoup de Bretons ont été tués. Cela s'est passé le 22 août 1914.

https://abp.bzh

Posté par loss à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 mai 2019

KLEBER ARGOUARC'H

Argouarch

Kléber Marie AROUARC'H est ne le 14 janvier 1896 à Plouzané dans le Finistère. Il a la vocation militaire très jeune et incorpore l'école des enfants de troupe des Andelys en 1909 à l'age de 13 ans. Le 14 janvier 1914 jour de ses 18 ans, il signe, à la mairie des Andelys, un engagement volontaire pour cinq ans au 19e régiment d'infanterie de Brest. Il est nommé caporal le 16 mai de la même année.
A la mobilisation d'aout 1914, il quitte Brest avec son régiment en direction de la frontière. Après quelques jours passés dans la région de Sedan, c'est le premier combat du 19e R.I. à Maissin en Belgique et c'est là que Kléber Argouarch est gravement blessé d'une balle au poumon le 23 aout 1914. Il est évacué sur Sedan où il reçoit les premiers soins. Intransportable, il reste à Sedan alors que l'armée française quitte la ville et c'est là qu'il est fait prisonnier par les Allemands. Après ses soins, il est transféré au camp de Giesen en Allemagne où il restera quatre longues années.

Dans son carnet de campagne, Kelber Argouarch raconte les combats de Maissin. Voir ici =>

Le journal d'un survivant de la bataille de Maissin

Un de mes frères a retrouvé le carnet de campagne de mon grand-père alors caporal au 19e régiment de Brest. Kléber Argouarc'h a survécu miraculeusement à la terrible bataille de Maissin en Belgique où beaucoup de Bretons ont été tués.

https://abp.bzh

Rapatrié en France le 11 décembre 1918, il se réengage dans l'armée où il poursuivra une longue carrière. Pendant la seconde guerre mondiale, il sert de nouveau au 19e RI où il commande le 1er bataillon. Voir ici => https://abp.bzh/article.php?id=31347

Outre sa carrière militaire, Kléber Argouarc'h est aussi un grand sportif qui participe au Jeux Olympique d'Anvers en 1920 ou il finit à la cinquième place du 800 mètres en demi-finale. Voir ici => https://abp.bzh/la-poitrine-transpercee-par-une-balle-en-1914-il-court-le-800m-aux-jo-d-anvers-en-1920-39293

Citation à l'ordre du Corps d'Armée :
Le 23 aout 1914 à Maissin, chargé de la défense d'une ferme, s'est acquitté de sa mission avec une bravoure et une énergie exemplaire. Grièvement blessé à son poste de combat, a refusé de se faire évacué, a été fait prisonnier.

Merci à son petit fils, Philippe Argouarc'h pour ses photos et informations.

Posté par loss à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 mars 2019

JOSEPH CELESTIN MARIE COMMEAUX

joseph commeauxJoseph Célestin Marie COMMEAUX est né le 13 mars 1891 à Trébry dans les Cotes d'Armor ou il exerce le métier de cultivateur.
En octobre 1912, il part effectuer son service militaire au 19e régiment d'infanterie de Brest et est nommé soldat de 1ere classe le 1er aout 1913. Toujours sous les drapeaux à la déclaration de la guerre, il quitte Brest avec son régiment le 8 aout 1914 en direction de la frontière. Joseph est tué au combat le 22 aout 1914 à Maissin en Belgique. Une liste allemande de 1915 stipule qu'il est inhumé à Maissin. De nos jours, il n'existe pas de tombe au nom de Joseph Commeaux dans ce village. Il est fort probable qu'il repose anonymement dans un des deux ossuaires du cimetière Pierre Massé à Maissin.

Posté par loss à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,