Photos liées au tag 'La Boisselle'

Voir toutes les photos
15 octobre 2012

L'ALBUM PHOTO DE JACQUES PILVEN

Marie Claude, que je remercie, m'a fait parvenir les photographies prises par son grand oncle Jacques Pilven. Sous Lieutenant au 62e régiment d'infanterie, il sera tué au combat le 25 septembre 1915 à Tahure lors de l'offensive de Champagne.

n°81 Jacques Pilven

Ces photos, prises dans le secteur d'Ovillers La Boisselle entre mai et juillet 1915, sont très intéressantes car elles montrent les lieux occupés par le 19e régiment d'infanterie de janvier à juillet 1915.

n°2 abri de mitrailleuse,La Boisselle

n°13 tranchée de 1ère ligne avec créneaux blindés  

n°3 groupe dans tranchée de 1ère ligne

n°8 La Boisselle vue des 2èmes lignes

n°1 Jacques Pilven

Pour voir toutes les photos de l'album de Jacques Pilven cliquez ici => Album photos de Jacques Pilven

Grand merci à Marie Claude pour le partage de ces photos.


17 septembre 2012

RECHERCHES ARCHEOLOGIQUES A LA BOISSELLE (2)

Une nouvelle session de recherches archéologiques a eu lieu en mai dernier à La Boisselle. Elle a permit de mettre à jour une partie des ruines de la ferme qui se trouvait au sud du village. Appelée "L'ilot" par les français, "Granathof" par les allemands, elle fut le théâtre d'âpres combats pour les soldats des 19e et 118e RI.

L'ilot

C'est au cFrançois Marie Bideauours de ces recherches que fut retrouvé les corps de deux soldats français dont l'un n'a pas pu être identifié. Le second, identifié grâce à sa plaque d'identité est François Marie Bideau, soldat au 118e régiment d'infanterie, tué le 27 décembre 1914 au cours d'un combat à l'ilot de La Boisselle.
François Marie Bideau et son camarade ont été inhumés dans la nécropole militaire d'Albert le 28 aout 2012 en présence de la famille de François Marie Bideau.
                   


Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter le site => http://www.laboisselleproject.com/fr/ et la page concernant François Marie Bideau ici => http://www.laboisselleproject.com/fr/tag/francois-marie-bideau/

21 septembre 2010

UNE JOURNEE PARMI TANT D'AUTRES

Afin de mieux connaître le quotidien des soldats du 19e RI lorsqu'ils étaient en première ligne devant La Boisselle, voici un rapport du colonel Marc Albert.

----------------------------------------------------------------
19ème régiment d'infanterie                             18 février 1915

Compte rendu des évènements et des travaux effectués pour la journée du 17 et la nuit du 17 au 18 février 1915.

 

Bombardement assez intense du secteur surtout par du 77 fusant.
Depuis deux jours, l'intensité du feu de l'artillerie allemande a beaucoup augmenté. Tout travail de jour est impossible étant donné que toute levée de terre attire aussitôt le tir de l'artillerie ennemie et le travail de nuit est retardé.
Les tranchées de première ligne ont été bouleversées en plusieurs points notamment dans les tranchées C, F et la tranchée du cimetière. En F une section de mitrailleuses à même été bouleversée sans perte d'hommes ni dégât matériel.
Pertes du régiment: 2 tués (1) et 6 blessés.

---ooOoo---
Travaux effectués

Construction de traverses dans la tranchée C que l'on a commencé a couvrir de rondins et de claies pour protéger contre le tir d'enfilade venant du bois en V.
Construction de 10 mètres de boyau conduisant de la tranchée G à l'îlot.
Mise en place de 10 créneaux dans la tranchée Sud de l'entonnoir ainsi que dans les tranchées C et F.
Pose de réseaux de fil de fer brun devant les tranchées E, F et G.
Réfection des tranchées A et B dans les parties démolies par les obus et les bombes et éboulées par la pluie.
Nettoyage des boyaux 23 et 25 sur une longueur de 150 mètres.

Le colonel commandant le 19e RI
Marc Albert

 

Tranch_es_devant_La_Boisselle___F_vrier_1915

Plan des tranchées dans le secteur de La Boisselle à la date du 18 février 1915
--------------------------------------------------------------------

(1) Après quelques recherches sur le site "Mémoire des Hommes" j'ai retrouvé deux soldats du 19e RI tués le 17 février 1915:
Jean Guillaume Gourvez et Pierre Jestin.