11 septembre 2017

LES FRERES MAZEAS

Cultivateurs à Loperhet (Finistère) Françoise Le Gall et Ollivier MAZEAS ont onze enfants, cinq filles et six garçons.

Sur ces six garçons cinq sont mobilisé, l’un d’eux étant décédé avant 1914, Jean Claude, l’ainé, dans un régiment d’infanterie territoriale, Ollivier au 219e RI ou il est nommé sergent avant de passer au 34e puis au 369e RI en 1917. Démobilisé en mars 1919, il se rengage en septembre de la même année au 2e RIC et promu au grade d’adjudant en 1926. Laurent, le petit dernier, est mobilisé en 1916 au 71e RI et démobilisé en septembre 1919.  Joseph Louis et Yves sont appelés au 19e régiment d’infanterie.

Joseph Louis, sergent, quitte Brest avec le 19e RI dès le 8 aout 1914. Yves, caporal, le rejoint au front début septembre 1914.

Le 4 octobre 1914, dans les combats pour la prise de Thiépval et de son château, Joseph Louis est blessé. Quelques instants après, Yves est à son tour blessé en portant secours à son frère. Se soutenant l’un et l’autre, ils rejoignent l’ambulance à Englebelmer puis sont évacués vers un hôpital de l’intérieur. Après guérison, les deux frères retrouvent le 19e RI dans les tranchées de la Somme.

Yves disparait lors de l’attaque d’Ovillers La Boisselle le 17 décembre 1914 et Joseph Louis le 6 mai 1917 à Hurtebise sur le Chemin des Dames. Leurs corps n’ayant jamais été retrouvés, ils sont déclarés « Tués à l’ennemi » par le tribunal de Brest en 1920.

Yves

Joseph