André Braudeau Livre

Marié et père de deux enfants, André Braudeau est inspecteur primaire de l'éducation nationale. Mobilisé en aout 1914, il fait toute la guerre qu'il termine prisonnier en Allemagne. Durant ces quatre années, il prend des notes. En 1949, André Braudeau reprend ses notes qu'il réécrit sur trois carnets :
- Le premier couvre la période de sa mobilisation comme sergent au 249e régiment d'infanterie à sa première blessure reçue à Craonnelle, sur le Chemin des Dames, le 24 septembre 1914.
- Le second relate la période de mai 1915 ou il est nommé sous-lieutenant au 123e régiment d'infanterie à sa seconde blessure en mai 1916 dans le secteur de Verdun.
- Le troisième commence en janvier 1917, période ou André, promu lieutenant, est au bataillon d'instruction du 123e régiment d'infanterie près de Bordeaux. Le 13 novembre 1917, il est affecté au 19e régiment d'infanterie. Ce carnet s'arrête le 27 mai 1918, jour de la grande offensive allemande sur le Chemin des Dames. Comme beaucoup d'hommes du 19e régiment d'infanterie, il est fait prisonnier ce jour-là.
Lors de sa captivité au camp d'Osnabrück, André Braudeau raconte son quotidien de prisonnier dans un carnet qu'il appelle "Souvenirs de captivité".

Ses petites filles ont retranscrit ces quatre carnets auxquels elles ont croisé le journal tenu en 1918 par Suzanne, son épouse, qu'elles ont réunis dans un livre, paru en 2014 en auto-édition chez Autres Talents, intitulé :

" 1914-1918 Carnets de guerre et souvenirs de captivité " d'André Braudeau

Un grand merci à Brigitte et Marie Claude qui m'ont généreusement offert ce livre de leur grand-père.