- Extrait de l'historique du 19e régiment d'infanterie -

Le 26 septembre 1918, au point du jour, après une préparation d'artillerie courte mais très violente, la 22e division d'infanterie entamera une série d'action offensives particulièrement brillantes qui se terminent le 11 novembre 1918 sur la Meuse.
Pendant les deux premières périodes de rudes combats, du 26 au 29 septembre et du 4 au 7 octobre, le 19e régiment d'infanterie enlève, sur une profondeur de 14 kilomètres, l'ensemble des organisations établies et renforcées pendant quatre années par les Allemands et s'empare de la crête de Navarin, des villages de Somme-Py, Saint Pierre à Arnes et Saint Clément à Arnes.
Le 12 octobre 1918, après avoir franchi la retourne, le 19e régiment d'infanterie borde l'Aisne au nord du mont Laurent.
Le 1er novembre, il traverse les inondations de l'Aisne à hauteur de Terron et occupe jusqu'au 4 le point d'appui de Voncq et le canal des Ardennes à Semuy.
Le 6 novembre, il franchit le canal à Semuy, s'empare de Suzanne et de Tourteron.
Le 8 novembre, le 19e poursuit et bouscule les arrières-gardes ennemies, s'empare des villages de Balaives, d'Etrépigny, d'Elaires et de Flize.
Le 10 novembre, il force le passage de la Meuse sous un feu des plus violents, établit une tête de pont au nord de la rivière et termine la guerre, comme il l'a commencée, par un magnifique et glorieux combat.

construction_travaux_00017

Ce chapitre de l'histoire du 19e régiment d'infanterie est en construction.