Soldats du 19e régiment d'infanterie dont le nom de famille commence par B.
Cette liste, en cours de constitution, est loin d'être complète. Si vous souhaitez voir y figurer un soldat du 19e RI absent de cette liste, qu'il soit mort pour la France ou ait eu la chance de survivre à ce terrible conflit que fut la première guerre mondiale, ou apporter une information complémentaire ou une photo se rapportant à un soldat figurant déjà dans la liste, n'hésitez pas à prendre contact (voir colonne de gauche). Toute information est la bienvenue. Merci de me signaler les éventuelles erreurs qui pourraient se glisser dans ces pages.

14 juin 2020

YVES LOUIS ANTOINE BEN

Fils de Yves et Nicolase Bisquay, Yves Louis Antoine BEN nait à Riec sur Belon (Finistère) le 11 mars 1894. A 20 ans, il est mobilisé au 19e régiment d'infanterie de Brest le 7 septembre 1914. Après deux mois d'instruction, il rejoint son régiment sur le front de la Somme le 14 novembre 1914 et est affecté à la 10e compagnie.

Le 12 mai 1915 a 21 heures, le 19e RI relève le 118e RI devant La Boisselle. Le 3e bataillon, dont fait partie la 10e compagnie, est affecté dans le secteur de l'Ilot. Le secteur est loin d'être calme, les bombardements y sont journaliers. Le 14 mai, l'ennemi fait sauter une mine devant la tranchée Dohollou qui produit un entonnoir de 25 mètres de diamètre. Heureusement, aucune victime dans les rang du 19e RI.

Explosion

Dans la soirée du 15 mai 1915, des soldats de la 10e compagnie travaillent à l'entretien du boyau Cochereau, qui se trouve le long de la route allant à Contalmaison, lorsqu'une bombe allemande tombe dans ce boyau. Yves Louis Antoine BEN est tué sur le coup ainsi que François Kervella. L'explosion fait aussi trois blessés dont deux décéderont des suites de leurs blessures à l'ambulance 12/20 basée à Senlis, François Marie Calvez le 17 mai et Jean Baptiste Chaillou le 20 mai.

 

Yves Louis Antoine BEN repose dans le carré des Bretons dans le cimetière d'Albert.

Posté par loss à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


02 mai 2020

SYLVAIN ARNAUD BRUMAGE

Brumage Sylvain BlogFils de Arnaud et Jeanne Bagat, Sylvain Arnaud BRUMAGE est né le 22 mai 1895 à Saint Germain d'Esteuil dans le département de la Gironde.
Ouvrier agricole, il est mobilisé le 8 aout 1916 au 6e régiment d'infanterie ou il fait ses classes. Passé au 123e régiment d'infanterie le 3 janvier 1917, il est ensuite muté à la 9e compagnie du 19e régiment d'infanterie le 15 avril 1917.
A cette période le 19e RI est au Chemin des Dames et participe a de durs combats. Fin juin 1917, le régiment change de secteur et va occuper les tranchées du Fayet devant Saint Quentin.
Le 10 aout 1917, les Allemands attaquent dans le secteur du Fayet et s'empare de la tranchée de 1ere ligne tenue par le 116e régiment d'infanterie. Le 3e bataillon du 19e RI est appelé en renfort et rejoint le 116e. Le lendemain, 11 aout, à 18 heures les 9e, 10e et 11e compagnies du 3e bataillon du 19e régiment d'infanterie s'élancent à l'assaut et reprennent la tranchée perdue la veille.
Sylvain Arnaud Brumage est tué par un éclat d'obus au cours de cet assaut. Il est inhumé dans la nécropole nationale de Saint Quentin.

Diplome MPLF

Merci à son arrière petite nièce pour le partage de ses documents.

 

29 novembre 2019

FRANCOIS MARIE BODEC

François Marie BODEC est né au Cloître Saint Thégonnec, dans le Finistère, le 25 septembre 1881. Après son service militaire effectué au 118e régiment d'infanterie de Quimper, il exerce le métier de cultivateur. Rappelé par la mobilisation générale du 1er aout 1914, il rejoint la caserne du 19e régiment d'infanterie à Brest le 11 août 1914.
François Marie BODEC est tué au combat le 6 octobre 1915 devant Tahure dans la Marne.
Inscrit sur le monument aux Morts de Plourin les Morlaix, son lieu de sépulture n'est pas connu.

JO 22-10-1920

Posté par loss à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 juillet 2019

PIERRE MARCEL BILLOT

Voncq___Billot
Pierre Marcel BILLOT soldat au 19e RI

Le 2 novembre 1918, le 2e bataillon du 19e régiment d'infanterie doit relever le 2e bataillon du 124e régiment d'infanterie à Semuy dans les Ardennes. Il part de l'église de Voncq ou les agents de liaisons du 124e RI est venu le chercher.
De nuit, sous la pluie et dans le brouillard, les agents de liaison du 124e RI ne trouvent plus leur chemin et le 2e bataillon du 19e RI s'égare dans le bois de Voncq. Soudain, un terrible bombardement ennemi se déclenche sur ce bois.
Pierre Marcel BILLOT tombe sous ce déluge de feu à l'âge de 22 ans.
Né à Rioms dans le département de la Gironde le 13 août 1896, son corps sera rapatrié après guerre.
Pierre Marcel BILLOT
repose désormais à Bordeaux.

Mur_plaques_

Grand merci à Serge Michel Dumartin et Bernard Labarbe pour leurs photos et informations.

Posté par loss à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2018

JOSEPH EMILE BARTHELET

Joseph Emile BARTHELET est né le 7 février 1895 à Oye et Pallet dans le département du Doubs. Il est cultivateur à Vaux et Chantegrue lorsqu’il est appelé sous les drapeaux en décembre 1914.

Incorporé dans un premier temps à la 8e puis à la 9e section de Commis et d’Ouvrier militaire d’Administration, il rejoint le 105e régiment d’infanterie le 1er février 1917 puis passe au 19e régiment d’infanterie le 1er juin 1917. Il trouve le régiment au repos dans la région de Fescamps dans la Somme avant sa montée dans le secteur du Fayet . Joseph Emile Barthelet participe à tous les combats du 19e régiment d’infanterie. C’est probablement lors des combats de la région de Roye, fin mars 1918, qu’il a obtenu la citation suivante :

« Belle attitude au feu pendant les derniers combats livrés par le régiment. »

Le 27 mai 1918, il est fait prisonnier à Moussy sur Aisne sur le Chemin des Dames et emmené en captivité au camp de Gardelegen en Allemagne ou il restera jusqu’en décembre 1918. A son retour, il est affecté au 60e régiment d’infanterie.

Joseph Emile Barthelet est démobilisé le 13 septembre 1919 après avoir passé cinq ans sous les drapeaux.

Posté par loss à 20:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 août 2018

JULES HENRI BIA

Jules BiaJULES HENRI BIA est né le 12 Mai 1897 à Anzin (canton de Valenciennes) dans le département du Nord.
Il a été incorporé le 8 Janvier 1916 au 54ème régiment d'infanterie et détaché le 19 Janvier 1916 à la compagnie des Omnibus de Paris , comme tourneur sur métaux. De retour au dépôt du 54ème RI le 9 Février 1916, il passe au 124ème régiment d'infanterie le 17 Septembre 1916, puis au 19ème régiment d'infanterie le 4 Décembre 1916. Il rejoint le régiment dans le secteur de Verdun puis le Chemin des Dames ou il est gravement blessé par éclats de grenade au crâne le 7 mai 1917 lors des combats d'Hurtebise.

Jules henri BIA est titulaire  de la croix  du combattant avec palme, de la Médaille militaire et de la Légion d'Honneur en tant que Chevalier puis Officier en1939. Il est décédé en Mai 1975.

Je remercie son fils Alain pour ces informations.

02 mai 2018

TOUSSAINT BREVET

Toussaint BrevetM. l'abbé Toussaint BREVET est né le 15 novembre 1885 à Saint-Laurent-de-la-Plaine dans le Maine et Loire.

Après son service militaire effectué au 77e RI, il est ordonné prêtre le 29 juin 1910. Licencié ès lettres, il est professeur de seconde et de droit commercial à l'Institution Sainte-Marie, à Cholet.

Mobilisé à l’ambulance n°3 de la 18e Division, comme infirmier brancardier, le 3 août 1914, il reçoit, le 2 octobre 1914, la citation suivante : « Brevet, infirmier de 1ere classe : s'est dépensé jour et nuit, sans souci de la fatigue, avec un dévouement admirable pour surveiller les malades dans leurs salles et leur donner spontanément tous les soins d'hygiène que nécessitait leur état.»

Muté à la 8e Section d’Infirmiers Militaire le 15 novembre 1916, il passe ensuite au 105e RI le 26 janvier 1917 puis au 19e RI le 1er juin 1917.

Il est tué au combat de Nesle dans la Somme le 25 mars 1918.

Toussaint BREVET reçoit la Croix de Guerre avec étoile de bronze et médaille militaire à titre posthume:

« Soldat brancardier, courageux et dévoué, Tombé au champ d’honneur pour le salut de la patrie dans l’accomplissement de son devoir, le 25 mars 1918, à Nesle, Mort en brave, »

Je remercie Gérard Froger pour ces informations et la photo de Toussaint Brevet.

Posté par loss à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 juillet 2017

GEORGES BERNARD

Georges BERNARD est né le 11 mars 1893 à Boulogne sur Mer dans le Pas de Calais ou il est employé de tramway. Le 28 novembre 1913, il est incorporé au 155e régiment d'infanterie pour y effectuer son service militaire et c'est avec ce régiment que Georges BERNARD part à la guerre. Il est blessé par éclat d'obus au bras droit au combat de Bulainville le 6 septembre 1914.

Arbre d'Andouille

Il passe au 19e régiment d'infanterie le 29 avril 1916 et est nommé soldat de 1ere classe le 24 février 1917.
Sa bravoure est remarquée lors d'un coup de main sur "l'arbre d'Andouille" dans le secteur de Quincy Basse le 2 février 1918 et lui vaut l'attribution de la Croix de Guerre avec étoile.
Fait prisonnier à Herly le 25 mars 1918 Georges BERNARD décède de pneumonie au lazaret de Saint Quentin le 13 juin 1918.

Posté par loss à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 mars 2017

LE SOUS LIEUTENANT LOUIS BAILLY

Louis Honoré BAILLY est né le 28 février 1888 à Autun (Saône et Loire). En 1906, étudiant agé de 18 ans, il s'engage volontairement pour 3 ans au 4e régiment d'infanterie d'Auxerre ou il est nommé caporal en septembre 1906 puis sergent en octobre 1907. Il prolonge son engagement de deux années supplémentaires et quitte l'armée d'active en avril 1912. C'est a cette époque qu'il part s'installer en Bretagne.
A la déclaration de la guerre, il est mobilisé au 19e régiment d'infanterie de Brest qu'il rejoint dès le 2 aout 1914 avec le grade de sergent. Promu sous-lieutenant à la 6e compagnie le 12 décembre 1914, Louis Honoré BAILLY disparait cinq jours plus tard, le 17 décembre, au combat d'Ovillers La Boisselle.
Inhumé dans un premier temps à Ovillers, il repose actuellement dans l'ossuaire n°4 de la nécropole d'Albert.

Ossuaire Albert - Blog extrait

Ossuaire Albert - Blog

20 août 2016

JEAN FRANCOIS BATAILLE

BATAILLE_Jean_Phare_2_octobre_1916

 

Né le 16 novembre 1894 au Croisic (Loire Atlantique), Jean François BATAILLE est boulanger. Soldat de la classe 1914, il est incorporé au 19e régiment d'infanterie en décembre 1914. Il est nommé caporal en septembre 1915 puis sergent en juillet 1916. Il est tué au combat le 29 mars 1917 devant Margival (Aisne).

Au cours des combats de Verdun en avril 1916, Jean François bataille a reçu une citation :

"Le 9 avril 1916, sous un bombardement intense de gros calibre, n'a pas hésité a se porter au secours de camarades ensevelis par l'explosion d'un obus et est resté à ce poste périlleux jusqu'à ce que ses camarades soient mis hors de danger.
S'est toujours fait remarquer par sa bravoure et son entrain."

 

La photo est parue dans le journal "Le phare de la Loire". 702 portraits de soldats accompagnées des citations reçues sont ainsi publiés entre mai 1916 et février 1917.
L'intégralité de ces 702 portraits est visible sur le site des archives municipales de Nantes, ici => http://www.archives.nantes.fr/PAGES/DOSSIERS_DOCS/portraits_soldats_1418_presse/intro_soldats_presse.htm

Posté par loss à 00:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :